, ,

MICHAEL KENNA à la Galerie Camera Obscura

Abruzzo, Holga, Huangshan

 

 

La photographie de Kenna est essentiellement une célébration de la nature dans ce qu’elle a d’immuable ou de toujours recommencé : la mer, les arbres, les nuages… Lorsque les constructions humaines s’invitent dans ses paysages, c’est dans une symbiose qui les rend plus proches d’éléments naturels que d’artefacts. Une nature inhabitée donc, sans autre présence que celle du photographe et de son regard posé sur la beauté du monde.
Ce point de vue à la fois distant et émerveillé, qui semble remonter aux matins de la terre, donne aux photographies de Kenna une qualité méditative qui les rend universelles et intemporelles. Cette exposition rassemble une quarantaine de photographies extraites de séries récentes.

 

 

Holga , cet appareil photo de fabrication rudimentaire, dont la simplicité autorise liberté et improvisation, est depuis de nombreuses années un compagnon fidèle de Kenna dans ses voyages. Lui qui travaille une forme totalement maîtrisée et techniquement parfaite, apprécie aussi la légèreté et l’imprécision des photographies réalisées au Holga.
La première moitié de l’exposition est consacrée (à trois exceptions près) à ces images où une touche d’impressionnisme fait vibrer la lumière et les cadrages précis caractéristiques de son style. Prestel publie un livre sur ce thème.

 

 

En deuxième partie de l’exposition, un choix de photographies réalisées dans les Abruzzes, région montagneuse du centre de l’Italie, riche d’une nature préservée et de spectaculaires villages perchés.
Cette montagne, dans ses lointains et ses brumes, offre une ressemblance et une transition vers les Monts Jaunes, Huangshan, ces paysages mythiques de la province de Anhui, en Chine, que Kenna a photographié lors de plusieurs séjours. Magnifique série, dont la première publication, en 2007, avait eue un tel succès qu’elle fut rapidement épuisée.

 

 

 

 du 25 mai au 28 juillet 2018

 

GALERIE CAMERA OBSCURA

268 Boulevard Raspail 75014 Paris