, ,

Marc Chagall

Un rêve fabuleux

Les deux pigeons, gouache et encre, vers 1927 – Crédit adagp Paris 2024

Il y a 100 ans, Katia Granoff fondatrice de la galerie Larock-Granoff, faisait ses premiers pas dans un univers artistique qu’elle marquerait à jamais. Avant-gardiste, elle décide de représenter et d’accompagner les artistes de son époque avec
passion : « Entre les peintres et moi il faut qu’il y ait un mariage spirituel, un contact très fort. »
L’histoire de cette femme engagée et visionnaire est intimement liée à celle de Marc Chagall, puisqu’il s’agit du premier artiste qu’elle choisit de soutenir et d’exposer. Il y a 100 ans donc, Katia proposait les œuvres de Marc Chagall à ses clients parisiens et 100 ans plus tard, la galerie fait ce travail de mémoire et en présentant pour la première fois, une vingtaine d’œuvres de la série “Les Fables de La Fontaine”, réalisées par Marc Chagall entre 1926 et 1927.

Le Loup et la Cigogne, gouache, encre et crayon noir, , vers 1927 – Crédit adagp Paris 2024

Ces créations, commandées par Ambroise Vollard à la fin des années 1920, font partie d’un ensemble de cent gouaches. Exposées à Paris, Bruxelles et Berlin en 1930, elles ont toutes été vendues et dispersées à travers le monde. Bien que Vollard ait envisagé une édition en couleurs en 1928, ce projet a échoué et ce n’est qu’au début des années 50 que Chagall retrouva les cent plaques qu’il avait gravées en 1929 et 1930, permettant ainsi une édition en deux volumes par André Tériade en 1952.

Le violoniste au village, 1978, huile sur carton entoilé – Crédit adagp Paris 2024


L’exposition présente aussi un ensemble de tableaux datant des années 60 à 80, offrant une immersion dans l’univers folklorique de l’artiste, entre cultures orientale et occidentale, et à travers les thèmes qui lui étaient chers comme la musique, le cirque ou Paris.

Le peintre à Paris, 1978, huile-sur-toile – Crédit adagp Paris 2024

du 16 mai au 29 juin 2024

Galerie Larock-Granoff

13 quai de Conti 75006 Paris