JENNIFER NOBLE – Divins accessoires

Une enfance new yorkaise, des parents jamaïcains, une première vie de top model à Milan, une folle passion pour les accessoires depuis toujours, un chic très parisien … quelle équation merveilleuse pour devenir une vraie germanopratine. Jennifer Noble, sublime liane aux yeux verts nous reçoit dans sa première boutique, rue Bonaparte, un lieu dont nous partageons la mémoire, mais ça c’est une autre histoire …  Ses créations sont de véritables petits bijoux emblématiques d’une fabrication française unique au monde. Rencontre.

 

Iris Noble Bags Sacs Accessoires Paris Sainr-Germain des prés

 

Jennifer, vous avez ouvert ce lieu un peu atypique, il y a un an et demi, IRIS NOBLE est donc encore une toute jeune Maison.

Oui. J’étais consultante pour plusieurs marques et petit à petit j’ai vraiment eu envie de créer la mienne. J’avais déjà, c’est vrai, une vraie passion pour les accessoires, je les collectionnais beaucoup, j’en trouvais partout, au cours de mes voyages.

 

Vous aviez déjà une idée de l’équipe avec laquelle vous alliez travailler ?

J’ai mis deux ans à la réunir, à trouver les artisans avec lesquels je voulais travailler, ici, en France. Pour les peaux j’en ai choisi trois, dont un que je partage avec Hermès. Pour la fabrication, j’ai fini par rencontrer celui avec qui je pourrais vraiment travailler de concert. Quelqu’un d’exceptionnel, qui maitrise son art à la perfection.

Puis est venue la recherche d’un lieu. Je ne voulais pas une boutique traditionnelle, mais un endroit plus vaste où je pourrais recevoir mes clients, concevoir avec eux le sac de leurs rêves, en prenant le temps de leur faire toucher les peaux, de leur montrer des associations de textures, de couleurs, leur montrer toutes les étapes de la fabrication. Pour ça je souhaitais une adresse nichée un peu à l’écart, à la fois chic et confidentielle, où je pourrais recevoir chaque client sur rendez-vous et je l’ai trouvée ici, au cœur de Saint-Germain.

 

 

Vous avez une collection de six modèles, en deux tailles qui ont tous un style vraiment très différent.

Six modèles qui portent chacun le prénom d’une femme de ma famille, ma mère, mes sœurs, mes filles. Ils ont en effet chacun un usage et un style différents. Je les voulais tous intemporels, indémodables, pour que chacune puisse se les approprier différemment et surtout qu’on puisse se les transmettre.

 

Vous avez une collection de six modèles, en deux tailles qui ont tous un style vraiment très différent. Six modèles qui portent chacun le prénom d’une femme de ma famille, ma mère, mes sœurs, mes filles. Ils ont en effet chacun un usage et un style différents. Je les voulais tous intemporels, indémodables, pour que chacune puisse se les approprier différemment et surtout qu’on puisse se les transmettre.

 

Cela doit être merveilleux de participer à la création d’un aussi bel accessoire avec vous.

Les clients apprécient cette expérience un peu unique. C’est aussi leur création, même si je suis là pour les guider. Ils s’approprient vraiment leur modèle, ce qui le rend peut-être encore plus luxueux !

 

 

Cela doit être merveilleux de participer à la création d’un aussi bel accessoire avec vous. Les clients apprécient cette expérience un peu unique. C’est aussi leur création, même si je suis là pour les guider. Ils s’approprient vraiment leur modèle, ce qui le rend peut-être encore plus luxueux !

 

Comment travaillez-vous pour la fabrication ?

Python, crocodile, galuchat … toutes nos peaux sont achetées en France. L’artisan avec lequel je travaille fabrique chaque pièce à la main de A à Z, ce qui lui permet de tout contrôler, pas un détail ne lui échappe. Je dessine le modèle. Puis les peaux sont découpées à la main, ainsi on utilise au mieux ces peaux extraordinaires. Avec les chutes, je crée d’ailleurs de petits accessoires à glisser dans les sacs. Ensuite la fabrication prend entre un et deux mois, cela dépend de la complexité du modèle. Nous portons autant d’attention à l’intérieur qu’à l’extérieur, il doit presque être aussi beau. Là aussi nous utilisons de très belles peaux, du daim ou de l’agneau, et nous portons beaucoup d’attention à la gravure, aux fermoirs, tout doit être parfait.

 

Comment travaillez-vous pour la fabrication ? Python, crocodile, galuchat … toutes nos peaux sont achetées en France. L’artisan avec lequel je travaille fabrique chaque pièce à la main de A à Z, ce qui lui permet de tout contrôler, pas un détail ne lui échappe. Je dessine le modèle. Puis les peaux sont découpées à la main, ainsi on utilise au mieux ces peaux extraordinaires. Avec les chutes, je crée d’ailleurs de petits accessoires à glisser dans les sacs. Ensuite la fabrication prend entre un et deux mois, cela dépend de la complexité du modèle. Nous portons autant d’attention à l’intérieur qu’à l’extérieur, il doit presque être aussi beau. Là aussi nous utilisons de très belles peaux, du daim ou de l’agneau, et nous portons beaucoup d’attention à la gravure, aux fermoirs, tout doit être parfait.

 

Comment travaillez-vous pour la fabrication ? Python, crocodile, galuchat … toutes nos peaux sont achetées en France. L’artisan avec lequel je travaille fabrique chaque pièce à la main de A à Z, ce qui lui permet de tout contrôler, pas un détail ne lui échappe. Je dessine le modèle. Puis les peaux sont découpées à la main, ainsi on utilise au mieux ces peaux extraordinaires. Avec les chutes, je crée d’ailleurs de petits accessoires à glisser dans les sacs. Ensuite la fabrication prend entre un et deux mois, cela dépend de la complexité du modèle. Nous portons autant d’attention à l’intérieur qu’à l’extérieur, il doit presque être aussi beau. Là aussi nous utilisons de très belles peaux, du daim ou de l’agneau, et nous portons beaucoup d’attention à la gravure, aux fermoirs, tout doit être parfait.

 

Vous avez aussi commencé une ligne de lifestyle, créée avec le même artisan.

Des accessoires chic : un sac porte-bouteilles, pour offrir une bouteille de champagne par exemple, ou encore un jeu de backgammon précieux.

 

Dans votre espace, tout le mobilier et les objets sont également à vendre.

J’adore la décoration, je fais fabriquer certains meubles et je chine beaucoup. Si un client aime un canapé ou une table, il peut l’emporter et ainsi le décor change avec les saisons.

 

 

 

IRIS NOBLE

70, rue Bonaparte 75006 Paris

01 42 03 58 43

Sur rendez-vous