L’INSTITUT GIACOMETTI

Institut Giacometti, Paris, Montparnasse

Institut Giacometti, Paris, Montparnasse

 

Rendez-vous dans le quartier de Montparnasse, où Alberto Giacometti (1901-1966) a vécu et travaillé dans son atelier mythique du 46, rue Hippolyte-Maindron  de 1926 à 1966. L’Institut Giacometti s’est installé non loin de là, dans le merveilleux hôtel particulier Art déco de l’artiste-décorateur Paul Follot (1877-1941).

 

 

De la reconstitution de l’atelier de Giacometti au rez-de-chaussée, à l’ancien atelier préservé de Paul Follot à l’entresol, à la fois minimaliste, blanc et sculptural, où Giacometti trône doucement, l’Institut Giacometti a été voulu comme un musée à taille humaine permettant une certaine proximité avec les œuvres.

 

Institut Giacometti, Paris, Montparnasse

 

Il présentera de manière permanente une reconstitution exceptionnelle de l’atelier d’Alberto Giacometti, dont l’ensemble des éléments a été conservé par sa veuve. Parmi ceux-ci, des œuvres en plâtre et terre très fragiles, dont certaines n’ont encore jamais été montrées au public, son mobilier et les murs peints par l’artiste. Plus de soixante-dix sculptures, principalement en plâtre et en bronze, sont présentées, y compris les toutes dernières œuvres en terre sur lesquelles l’artiste travaillait avant sa mort.

 

 

L’institut Giacometti a été conçu pour être à la fois un espace d’expositions, un lieu de référence pour l’œuvre de Giacometti et un centre de recherche en histoire de l’art dédié aux pratiques artistiques modernes (1900-1970). Le programme de recherche et d’enseignement est ouvert aux chercheurs, étudiants et amateurs. Conférences, colloques et master-class donnent la parole à des historiens d’art et conservateurs qui présentent leurs travaux et l’actualité de la recherche.

 

 

L’exposition inaugurale

L’ATELIER D’ALBERTO GIACOMETTI PAR JEAN GENET

 

Une exposition consacrée aux relations d’amitié et de profonde admiration entre Alberto Giacometti et Jean Genet, qui se sont rencontrés en 1954 par l’intermédiaire de Jean-Paul Sartre. Leur amitié a conduit Jean Genet, devenu modèle, a rédiger l’un des plus beaux textes de littérature sur l’art moderne, « L’Atelier d’Alberto Giacometti ».

Soixante ans après sa sortie aux éditions L’Arbalète, cet ouvrage demeure l’un des témoignages les plus précieux sur le travail de l’artiste et une description unique de son univers de création. Construit autour de ce texte, le parcours de l’exposition illustre les trois principaux thèmes abordés par Genet : l’atelier, la représentation de la femme et la mort.

 

 

Avec la reconstitution permanente de l’atelier de l’artiste, le visiteur découvre ce que Genet, considérait comme « la plus importante et la plus totale » des œuvres de Giacometti, « son autre moi, l’essence et le résidu ultime de son apport artistique ». C’est dans cet espace mythique, environné de poussière et plongé dans le silence, que Genet, assis sur une chaise en paille inconfortable, pose à plusieurs reprises, entre 1954 et 1957. Entre les deux hommes s’établit un dialogue intense, qui dévoile l’essence même de l’art et de la personnalité de Giacometti. Décrivant les œuvres qui l’environnent, Genet s’arrête sur les figures de femmes debout. Parmi celles-ci, celles que l’artiste associe à sa fréquentation des bordels, espaces de mise en scène des corps que le regard de l’artiste transforme en déesses. Ce sont ces mêmes femmes longilignes, immobiles, que Giacometti représente sur la couverture de la célèbre pièce de théâtre de Genet, Le Balcon. Comme Genet, Giacometti est fasciné par la mort, sujet qui hante son œuvre tout au long de sa carrière. Ses sculptures et peintures montrent un monde à la frontière de la vie, habité par l’ «innombrable peuple de morts » décrit par le poète.

À côté d’œuvres emblématiques comme le groupe des Femmes de Venise en plâtre de 1956, présenté pour la première fois en France, figure un ensemble d’œuvres vues par Genet à l’atelier, ainsi que le célèbre portrait peint de l’écrivain conservé au Centre Pompidou.

 

Institut Giacometti, Paris, Montparnasse

 

Le manuscrit original de L’Atelier d’Alberto Giacometti, une sélection de dessins et d’esquisses, dont certains inédits, des carnets, photographies et archives vidéo provenant du riche fonds de la Fondation, complètent cet ensemble et contribuent à éclairer la relation unique qui liait ces deux génies rebelles du XXe siècle.

 

 

INSTITUT GIACOMETTI

5, rue Victor-Schœlcher 75014 Paris

L’institut sera ouvert à partir du 26 juin 2018 sur réservation par créneau horaire
Le mardi : 14h – 18h / Du mercredi au dimanche : 10h – 18h

A voir aussi ...