, ,

Satoshi Saïkusa

Pour sa cinquantième exposition, la Galerie Da-End présente Utakata, un ensemble inédit d’œuvres photographiques et picturales du photographe japonais Satoshi Saïkusa.

Depuis trente-cinq ans, Satoshi Saïkusa poursuit une quête photographique double : d’un côté le lustre des images de mode délicatement mises en scène, de l’autre l’intimité obscure de l’expérimentation plastique. Ses portraits de célébrités sont identifiables et mondialement reconnus pour leur originalité : une perspective souvent frontale, un cadrage aéré, une lumière nette assurant un rendu précis, une palette riche en tonalités (…)

Les thématiques abordées par le photographe plasticien sont, elles, multiples, tout autant que les techniques mises à contribution, mais sa préoccupation est la même : que ce soit sur un mode majestueux, euphorique ou au contraire angoissé, c’est l’éphémère, l’éternelle question de l’inexorable écoulement du temps. Saïkusa lui donne pour nom utakata, reprenant le terme ouvrant les célèbres Notes de ma cabane de moine (Hōjōki) de Kamo no Chōmei (1155-1216) et qui qualifie les bulles se formant à la surface de l’eau.

(…) Comme pour marquer à nouveau le temps dans ce flux vertigineux, les œuvres les plus récentes de Satoshi Saïkusa sont des pièces uniques imposant leur temporalité propre. Une photographie de la surface changeante de l’eau est contrecollée sur un support peint en bois. Sur une série de peintures à l’acrylique figurent, sur fond noir, des cercles multicolores ornés de boucles irrégulières, dans lesquels l’œil voit (un peu trop rapidement) autant de fleurs évanescentes, ou de soleils enfantins.

Kei Osawa, chercheur en histoire de l’art et esthétique au Musée de l’Université de Tokyo.

du 5 novembre au 21 décembre 2019

GALERIE DA END

7 rue Guénégaud 75006 Paris