,

Le Monde de MARIE BELTRAMI

 

« Je me suis toujours affranchie des règles, libérée des codes et des conventions, animée par une quête esthétique et poétique. »

 

 

Marie Beltrami n’est pas une femme comme les autres. Muse et créatrice à la fois, cette fée excentrique transforme tout ce qu’elle touche en folie onirique. Son œuvre n’a de cesse de se réinventer et de surprendre. Sa liberté est un hymne à l’inventivité, un antidote contre la pensée unique et ceux qui imposent des normes. Artiste plasticienne pluridisciplinaire, elle expose, de Paris à New York, photos, sculptures, dessins et peintures dans des lieux aussi prestigieux que le Musée des Arts Décoratifs ou l’Hôtel Meurice.Toujours en avance sur son temps, Marie Beltrami détourne les objets du quotidien en accessoires originaux, inventant ainsi des œuvres usuelles. Pourquoi devrions-nous faire de nos regards des armures, semble nous murmurer l’étonnante multitude de créatures imaginée par Marie Beltrami dans sa nouvelle exposition installation.

 

La Souris Louiz Elizabeth

Depuis quelques années, Marie Beltrami imagine une série de bijoux souris inspirée par son chat. À la fois graphique et légère, Louiz Elizabeth, la souris culte de Marie Beltrami accompagne les parisiennes lors de leurs sorties les plus mondaines comme au quotidien. En bagues, boucles d’oreilles ou broches, cette souris, couverte d’étain et d’or, se balade dans la capitale avec chic et élégance.

 

 

 

Une Vie Timbrée, Quand Timbré rime avec Liberté …

« Malgré les trompeuses apparences il n’y a que ses lettres qui sont timbrées » (Philippe Starck)
Pendant quatre ans Marie Beltrami a joué à un drôle de jeu, elle a écrit à plus de 300 personnes : amis, rois et reines, écrivains, réalisateurs, intouchables mais aussi boulangers ou encore facteurs… à des personnes qu’elle admire. Certains lui ont répondu, d’autres lettres lui sont revenues, cet aller et retour au pays des timbrés a séduit le tour du monde.

 

Si Paris m’était conté,

ou la superposition des possibles

« Quelle excitation, marcher dans Paris… Et si le monde qui nous entoure n’était pas celui que l’on voit et encore moins celui que l’on croit ? »
Marie Beltrami aime les matières sous toutes ses formes, c’est le substrat de sa création. Entre la forme et l’informe, il faut accepter d’être bousculé et de se laisser dépasser, c’est sa définition de la créativité.
Dans Si Paris m’était conté, elle nous emmène avec audace dans son univers imaginaire simple et fascinant à travers les rues de sa ville de cœur, Paris.

 

 

 

du 12 au 15 février 2019

 

ARTCURIAL

7 Rond-Point des Champs Elysées 75008 Paris