, ,

GRAYSON PERRY

 

La Monnaie de Paris organise la première grande monographie en France du célèbre artiste britannique Grayson Perry (né en 1960). Ses œuvres en céramique, en métal, les tapisseries et les gravures sont autant de réflexions ironiques et grinçantes sur des questions universelles telles l’identité, le genre, la classe sociale, la religion et la sexualité.

Grayson Perry joue avec sa propre identité qui devient partie intégrante de son œuvre et va au-delà des limites du monde de l’art. Des références autobiographiques – à l’enfance de l’artiste, à sa famille et à son alter ego Claire – vont de pair avec des questions sur l’être et le paraître, la classe sociale et les tendances, et le statut de l’artiste par rapport à celui de l’artisan.

 

 

Dans plusieurs de ses œuvres, il défie la masculinité traditionnelle et révèle comment ses valeurs et ses traits ont été érodés. Ces thèmes sont davantage explorés dans son livre The Descent of Man (2016), dans lequel il montre les façons dont les rôles masculins peuvent être destructeurs et suggère une amélioration de l’identité masculine.

 

 

Lauréat du Turner Prize en 2003, Grayson Perry se fait connaitre avec son œuvre en céramique qu’il commence dans les années 1980, alors que ce matériau était très peu considéré par le monde de l’art contemporain. Couvert de dessins réalisés avec la technique du sgraffite, de textes manuscrits et de pochoirs, de transferts photographiques et d’émaux, les vases de Perry sont attrayants et riches en détails. L’artiste anglais est apprécié pour sa capacité à communiquer ses opinions sur la vie sociale à travers ses œuvres, que ce soit un vase, une tapisserie ou une sculpture en bronze.

 

 

Le parcours de visite se déploie sur les deux étages des salons de la Monnaie de Paris à travers 10 chapitres thématiques qui montrent les sujets d’intérêt de l’artiste.

 

 

 

du 19 octobre 2018 au 2 février 2019

 

MONNAIE DE PARIS

11 quai de Conti 75006 Paris