,

FRANCOIS GEISSMANN

 ALERTE DESTOCKAGE !!!

 

*

François Geissmann dont le travail a été exposé au Centre Pompidou, au Salon de Montrouge mais également à l’étranger  (Kaiserslautern Museum-Allemagne, Kyoto Art center…), tente avec humour de dénoncer notre société de consommation, le consumérisme et le matraquage publicitaire qui va avec.

 

 

Dénoncer aussi nos démocraties libérales à outrance qui au lieu de libérer l’individu le contraignent au conformisme. Conformisme du culte du corps qui nous vient des USA avec le body building et ses formes banalisées, jogging et fitness. Rester jeune, souriant et positif, certes, pour soi et pour les autres, mais plus encore pour se conformer à une attente collective.

 

 

Autour de cette sculpture du corps s’est créée toute une industrie : centres de fitness, instruments de torture volontaire, vêtements de sport, chaussures, régimes adaptés, pilules de toutes couleurs, compléments alimentaires, chaînes de magasins pour les écouler, magazines spécialisés, chaînes de télévision …

 

 

Hypocrisie aussi de notre société qui prône la minceur et qui vend de la malbouffe addictive avec laquelle il est impossible de l’atteindre. Le marketing et la publicité qui va avec est d’une efficacité redoutable.

 

 

« Je travaille avec des slogans ou des images trouvés dans les catalogues de supermarchés, des magazines féminins, running fitness … L’accumulation de ces slogans collés sur des mannequins de vitrine et le décalage qu’il y a entre le message visuel et le message écrit crée la dérision et, je l’espère, l’ironie. »

 

du 7 au 30 juin 2018

 

GALERIE VALLOIS

35 rue de Seine 75006 Paris