,

ERIC DE DORMAEL

GALERIE NEGROPONTES, Sculptures

VINGT ANNEES LUMIERE

 

GALERIE NEGROPONTES, Sculptures

 

Éric de Dormael conçoit et réalise des œuvres uniques, de formes architecturales, en bronze, papier mâché, résine ou fil d’inox. Ses entrelacs, structurés ou aléatoires, jouent avec les pleins et les vides pour créer des formes poétiques et délicates dans lesquelles les sources lumineuses miniaturisées viennent s’intégrer créant des effets lumineux : ombres, reflets, chatoiements, atmosphère de la flamme et de ses vibrations dansantes sur les murs.
L’essentiel étant de faire naître des images, des impressions, des sensations lumineuses, et de créer, à base de ces jeux de lumières, des objets se caractérisant par leur légèreté, leur fluidité de forme et leur transparence.

 

GALERIE NEGROPONTES, Sculptures

 

Ses assemblages à la géométrie maîtrisée forment le squelette d’œuvres poétiques qui mêlent humour et enchantement. Il leur donne une structure, les compose par juxtapositions, décrochés, croisements des forces verticales et horizontales pour créer un réseau dans lequel circulent l’air et la lumière, sources de vie. Le vide y a une importance fondamentale. Il n’est pas un manque, un «trou», mais un espace en tant que tel. Comme le blanc dans une page, il laisse s’engouffrer l’inconscient du sculpteur et offre de la place à celui du spectateur.

 

GALERIE NEGROPONTES, Sculptures

 

Il ne faut pas oublier un facteur fondamental dans l’approche artistique d’Éric de Dormael qui est son humilité face à la Création, c’est-à-dire face à ce que la nature nous donne à contempler. Ainsi il «collectionne». Beaucoup d’images bien sûr, énormément même, qu’il grappille par ci par là et qu’il conserve sur lui. Il ramasse aussi, et cueille. Dans son atelier, des boites sont empilées, pleines de graines, de feuilles, de morceaux d’humus où germent des herbes, de fractales que l’on retrouve naturellement mises en trois dimensions… Car ce sont là ses véritables sources d’inspiration, c’est là qu’il puise pour alimenter sans cesse sa réflexion. Les lignes, les formes géométriques, la rigueur, ne sont là que pour mettre en avant cette poésie de l’éphémère. Tous les jeux de lumière sont pour lui d’inépuisables défis à sa propre création. Le soleil du matin qui filtre à travers les persiennes, le halo d’une bougie et son chatoiement sur les murs, le miroitement de l’eau … Ces œuvres révèlent cette admiration, cette candeur presque enfantine face au monde.

 

 

du 5 juin au 7 octobre 2018

 

GALERIE NEGROPONTES

60 rue de Verneuil 75007 Paris

01 71 18 19 51