,

PARCOURS DES MONDES

 

Seizième Edition du Parcours des mondes, qui s’est, au fil des années, imposé comme le grand événement international pour les Arts Premiers. Art d’Afrique, des Amériques, d’Océanie et d’Asie. Collectionneurs, amateurs et curieux embarquent pour un tour du monde complet des coutumes cultuelles et rites initiatiques, des représentations de l’Humain ou de l’Animal, et de l’artefact décoratif ou pratique. Le Parcours des mondes 2018 s’articulera également autour de trois temps forts : un hommage à la mythique exposition de 1930 de la Galerie du Théâtre Pigalle et des conférences-débats qui se tiendront à L’Espace Tribal, ainsi que des expositions thématiques organisées au sein de certaines galeries participantes. La richesse de ce tour d’horizon confère au Parcours des mondes une force attractive, aussi bien auprès des nombreuses galeries participantes, que de ses visiteurs, venus des quatre coins de la planète.

 

HOMMAGE À L’EXPOSITION DE 1930 DE LA GALERIE DU THÉÂTRE PIGALLE organisée par Tristan Tzara, Charles Ratton et Pierre Loeb sera rendu à l’Espace Tribal sous la forme d’un accrochage thématique. Réunissant une sélection d’objets ayant figuré dans cette exposition historique, dont l’importance fut majeure dans le développement du goût pour l’art tribal et la construction d’un marché de l’art propre. L’événement de 1930 sera au cœur de la programmation des traditionnelles séances matinales de Café Tribal et des débats en soirée qui ont fait de l’Espace Tribal le lieu de réflexion et de partage par excellence de Parcours des mondes.

 

 

LES EXPOSITIONS THÉMATIQUES à la rencontre de problématiques universelles, dont seuls les traitements diffèrent d’un continent à l’autre. Les expositions organisées par un certain nombre de galeries à l’occasion du Parcours des mondes constituent le fil rouge de cette idée. Le salon nous entraîne à ressentir l’art en tant que reflet d’un Être sans frontière, cherchant et cherchant encore, via la représentation et le culte, à saisir l’insaisissable phénomène sacré : la Vie. La programmation 2018 au sein des galeries de Parcours des mondes fera évidemment la part belle à la magie et au surnaturel, car ce sont justement les limites de l’intellect qui nous enjoignent à sonder notre âme au moyen de l’art, pour répondre à nos questions éternelles.

 

 

PARCOURS DES MONDES POURSUIT L’ÉLARGISSEMENT DE SON PANORAMA Cette année le président d’honneur de l’événement est un acteur majeur de l’art contemporain, mais aussi un grand amateur et collectionneur d’arts premiers. Il s’agit d’Adam Lindemann, directeur de la galerie newyorkaise Venus Over Manhattan et auteur notamment de la bible des collectionneurs : Collecting Contemporary (Collectionner l’art contemporain), parue chez Taschen en 2006. La présidence du Parcours des mondes par Adam Lindemann soulignera une nouvelle fois, à travers une voix emblématique, l’importance du dialogue entre les arts premiers et la création contemporaine.

 

 

ESPACE TRIBAL 22, rue Visconti _ 75006 Paris

 

Café Tribal Une année de plus, les organisateurs vous proposent de vous réveiller en douceur avec le « Café Tribal », décliné sous la forme de trois séances matinales (10h – 11h) animées par des spécialistes, conservateurs de musées et collectionneurs se rassemblant autour d’une thématique sur laquelle échanger et débattre. Au programme de cette édition de Parcours des mondes : l’exposition de 1930 de la Galerie du Théâtre Pigalle à laquelle est consacré l’accrochage de l’Espace tribal.

Tribunes En fin d’après-midi, l’équipe de Tribal Art magazine donne la parole à ses invités. Le coup d’envoi de ces rencontres en soirée sera une conversation avec Adam Lindemann, consultant en art contemporain et collectionneur également d’art tribal, ainsi que président d’honneur de l’édition 2018 de Parcours des mondes.

 

 

du 11 au 16 septembre 2018

 

Saint-Germain des prés

parcoursdesmondes.com