, ,

Jean Vendôme, l’Art du Bijou


Cette exposition à la galerie Martel-Greiner propose à la vente une sélection de bijoux historiques de Jean Vendôme, des plus anciens, des années 50, aux dernières créations. Désigné comme le « père de la joaillerie contemporaine », Jean Vendôme a consacré toute sa vie à l’art du bijou. Conçue en pièces uniques, chaque pièce était le reflet de son esprit visionnaire et audacieux. De nombreux musées ont d’ailleurs fait l’acquisition de ses créations, parmi eux le Musée des Arts Décoratifs de Paris, le Museum of Fine Arts de Boston, ainsi que le Musée des Confluences de Lyon.

Jean Vendome reçoit très jeune, à treize ans, l’apprentissage de son oncle, le joaillier Der. Il lui apprend la précision des gestes ainsi que l’amour du travail bien fait. Il fréquente par la suite les ateliers des Beaux-Arts où la sculpture, comme il le rapportait, « fut un choc ». Sa sensibilité pour les formes et les volumes en a été marquée pour toujours. Parmi ses rencontres déterminantes, dès 1945, ses professeurs de gemmologie Georges Göbel et Dina Level éveillent son goût et sa passion pour les minéraux.

Dès l’âge de 18 ans, dans son premier atelier du XVIIIème arrondissement de Paris, il réalise ses premières pièces de commande pour ses confrères de la haute joaillerie. A vingt ans seulement, il s’émancipe et brise les canons de la joaillerie traditionnelle en créant sa première collection de bijoux Pépite, en or poli ou sablé, s’inscrivant dans une tendance plutôt baroque. Dès 1955, les lignes Survol, Nocturnes et Boréales voient le jour. C’est aussi son premier collier Cravate. A partir de 1957, il prend l’habitude de présenter une ou deux lignes nouvelles par an. En 1968, Jean Vendome expose ses bijoux avec ceux de Georges Braque à la galerie parisienne Delisle. Il apparaît désormais comme un « pionnier du bijou moderne ».
En s’installant dans la boutique-atelier, au 352 rue Saint-Honoré, il cesse de produire pour les autres joailliers et se consacre exclusivement à sa création. Il expose dans le cadre de la Société des Artistes Décorateurs, à la galerie Philippe Dalléas, avec le couturier Paco Rabanne, les peintres Viera da Silva et Jean Degottex.

De réputation internationale dès les années 70, Jean Vendôme accumule les récompenses, les prix les plus prestigieux et enchaîne les expositions en France et à l’étranger. Il crée les Transformables, bagues-pendentifs, bagues-bracelets et bagues multiples, réalise sa première épée d’académicien pour Roger Caillois en 1971. Il en réalisera neuf autres. L’année 1974 marque deux créations majeures: la bague Ferret et la ligne Totem. En 1994, il présente la ligne Thèmes, à partir de ce qu’il appelle les «pierres habitées», c’est-à-dire des quartz à empreintes et fantômes, où se lisent les croissances géologiques successives. Le Museum national d’Histoire naturelle lui consacre en 1998 et durant trois mois une importante rétrospective « 50 ans de création ».
En 2007, Jean Vendome met fin lui-même à cette carrière exceptionnelle en fermant le magasin du 352 rue Saint-Honoré.

du 8 au 31 octobre 2020

GALERIE MARTEL-GREINER

3 rue de Lille 75007 Paris

01 45 48 13 05