, ,

Fééries

Dans les années 1930, alors que s’impose un modernisme tout en lignes droites, de nombreux créateurs s’emparent de ce répertoire fantaisiste qui se souvient de la mythologie grecque, des chambres aux merveilles des princes de la Renaissance, des fêtes royales à Versailles et des contes de fées.

Ce style passé à la postérité dans le film « La Belle et la Bête » de Jean Cocteau (1946) charme après guerre les vitrines des grands couturiers Christian Dior ou Cristobal Balenciaga, tandis que la créatrice Line Vautrin triomphe avec ses miroirs « sorcière » convexes aux formes inspirées de la nature. Elles résonnent avec les créations contemporaines illusionnistes de Joy de Rohan Chabot, meubles et miroirs peuplés de fleurs émaillées et de branchages de bronze doré.

Avec l’exposition « Féeries », la galerie Chastel-Maréchal met à l’honneur la veine la plus enchanteresse de la modernité. En verre églomisé, en miroirs, en stuc, en bronze… Ces luminaires, sculptures, meubles et autres miroirs précieux revisitent avec esprit, en plein XXe siècle, l’art et l’architecture des siècles passés. Signés Line Vautrin, Janine Janet, Syrie Maugham, Jean-Charles Moreux, Serge Roche, Max Ingrand ou Joy de Rohan Chabot, des années 1930 à nos jours, ils brouillent les repères spatio-temporels et invitent à la rêverie.


« Nous avons besoin de ré-enchanter le quotidien. Cette nécessité m’a donné l’idée de réunir ces pièces féeriques qui sont des œuvres majeures du XXe siècle. », explique Aline Chastel. La galeriste a choisi de confier la scénographie à l’artiste polymorphe Patrick Hourcade. Le créateur a réalisé une mise en lumière créant un espace onirique qui rappelle les ambiances de mise en lumière de James Turrell et Bob Wilson.

du 1er avril au 4 juin 2022

Galerie CHASTEL-MARECHAL

5 rue Bonaparte 75006 Paris