LE CAFE DE FLORE

172 boulevard Saint-Germain 75006 Paris

01.45.48.55.26

Ouvert tous les jours de 7h à 2h du matin





Le plus connu de tous. Créé en 1887, il doit son nom à la petite divinité qui se dressait de l’autre côté du boulevard.  Lieu de prédilection dans les années 30 des Surréalistes, des éditeurs, des artistes et des cinéastes, il devient après guerre le quartier général des existentialistes :  Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre y tiennent salon, Boris Vian y rédige le « Manuel de Saint-Germain des prés ». Saint-Germain devient un véritable laboratoire d’idées où Hemingway et Capote côtoient Gréco ou Blondin. Vadim, Seberg, Bardot, Polanski investissent également les lieux aux côtés de l’Intelligentsia de l’époque, Sollers, Robbe-Grillet, Sagan, Barthes, Gary et du monde de la mode. Aujourd’hui, la clientèle est toujours un mélange subtil d’artistes, d’écrivains, d’intellectuels, de politiques et d’anonymes. Sonia Rykiel y a sa table réservée jusqu’à 13h30 tous les jours, Francis Ford Coppola dit qu’il rêve d’habiter Paris pour prendre chaque matin son petit-déjeuner au Flore, et chaque année depuis 1994, le Prix de Flore récompense un jeune auteur au talent prometteur.


Pour nous anonymes qui parfois nous y attablons, c’est l’impression de côtoyer tous les grands de ce monde qui prédomine, l’impression de faire partie de ce cercle restreint, celui qui pense, celui qui crée, rêve et refait le monde tout au long du jour, attablé devant un chocolat chaud ou un verre de vin blanc. Pour les apartés amoureux, c’est au premier étage qu’il faut monter et le printemps venu, c’est à la terrasse qu’il faut voir et être vu.