,

JEAN-MICHEL COULON

 

Jean-Michel Coulon, peintre de la Nouvelle École de Paris, disparu en 2014,  a la particularité d’avoir gardé son œuvre presque secrète pendant la grande majorité de sa vie d’artiste.

Dans les années années 40 et 50, il fréquente Nicolas de Staël, Serge Poliakoff, André Lanskoy, Maria Helena Vieira da Silva, Picasso,  expose à la galerie Jeanne Bucher, puis s’isole progressivement au point de n’évoquer que rarement sa peinture.

La Galerie Dutko lui consacre une exposition, après la découverte par sa fille de 800 oeuvres dans son atelier à Paris

 

 

Coulon privilégiait un rapport intime et exclusif à sa peinture. Indiscutablement abstraite, d’un lyrisme toujours contenu, son oeuvre convoque le réel pour en extraire l’essence. Composition, matière puis couleur et lumière concourent à faire apparaître ce qui sous-tend la pensée et le monde vu à travers ses expériences personnelles et ses voyages.

 

Si la peinture à l’huile demeure longtemps sa technique élective, révélant les passages de couleur et permettant des jeux de matière, Coulon n’hésite pas, dans les années 2000, à introduire le collage, d’abord par-dessus des œuvres anciennes puis en totale autonomie.

du 18 octobre au 24 novembre 2018

 

GALERIE DUTKO

11 rue Bonaparte 75006 Paris

 

Jean-Michel Coulon
Une vie pour la peinture 1920 – 2014
18 Janvier – 2 Mars 2019
Maison des Arts de Châtillon