Un apres-midi DEMODE

Rendez-vous avec Marie-France Cohen chez Démodé pour une pause gourmande et une conversation passionnée cet après-midi d’automne.

Evidemment le lieu est très couru, parce qu’on ne peut pas se tromper en suivant la trace de Marie-France, elle qui hume toujours l’air du temps bien avant les autres.
Une fois encore elle crée la surprise. Après l’immense succès de Merci sur la rive droite, qui aurait pu penser qu’elle ouvrirait un nouveau concept store à l’heure où le concept même de la chose est un peu galvaudé ? Qu’elle reviendrait sur la rive gauche, dans ce lieu minuscule mais chargé d’histoire(s) qui fait face au Musée Maillol ? Et surtout qu’elle nous surprendrait encore et toujours !

Cette nouvelle aventure est une histoire de filles, un trio : Marie France, bien sûr, sa belle- fille Stéphanie  Cohen avec qui elle partage la direction artistique et Elysa Masliah, qui, elle, veille au bon fonctionnement des choses, création, fabrication et e-shop.


Démodé, le nom lui-même est une forme de clin d’oeil au beau qui, bien-sûr, ne se démode jamais. Parce que la mode ça va, ça vient, ça repart et ça revient, mais ce qui reste après tout, ce sont plutôt tous ces objets ou vêtements coups de coeur, précieux ou ordinaires, mais hors du temps, que l’on trouve, souvent par hasard, lorsqu’on ne cherche rien. Ces objets-là ont une histoire qui se mêle à la nôtre. Indémodables ou démodés, là n’est pas la question, dans l’univers que nous aimons ils nous deviennent indispensables.


Et pour Marie-France, comme pour Stéphanie, le beau est utile, on en a besoin, quels que soient nos moyens. Chez Démodé elles ont donc décidé de montrer et de mélanger tout ce qu’elles aiment : déco, peinture, photographie, bientôt mode (sous l’oeil  expert de Stéphanie  qui avait déjà créé ce département chez Merci), autour de l’oeuvre d’un artiste ou d’un créateur qui donnera lui aussi le ton.


Pour ce premier opus de l’aventure, c’est autour des oeuvres de Gäel Davrinche que se créent les décors : des dessins ou des photographies chinés par Marie-France et Stéphanie, des tapis anciens, des lampes vintage, de la vaisselle et des coussins créés en séries limitées à partir des dessins de Gaël, qui viennent complèter la gamme des vingt-cinq merveilleux coloris de velours, des flacons en verre soufflé, du linge de table en lin, des parfums exclusifs … Tout y est juste, simple et raffiné.



Démodé sera sans doute nomade. Installé jusqu’en février prochain rue de Grenelle, le concept store changera ensuite de lieu, toujours porté par ce trio de femmes qui, outre leurs nombreux talents, sont de vrais rayons de soleil dans un monde qui en manque parfois. Elles sont toutes les trois belles, enthousiastes et généreuses, et partager un peu de temps avec elles est un moment délicieux !


Démodé


70 rue de Grenelle 75007 Paris

www.demode.fr