MARC RIBOUD

La jeune fille à la fleur, 50 ans après



Pour Marc Riboud, l’année 1967 restera celle de la Jeune fille à la Fleur. Une photographie décisive à laquelle ses précédents reportages le préparaient : son tout premier voyage au Vietnam, son sujet sur le porteavion américain, comme son séjour à Berlin, où il fait la rencontre de militants pacifistes. C’est là, qu’il apprend qu’une grande mobilisation se prépare pour l’automne à Washington. Le 21 octobre au matin, il est au rendezvous, devant le Pentagone. Le soir venu, quand les manifestants commencent à se disperser, il voit Jan Rose Kasmir, sa fleur à la main, s’approcher crânement de la rangée de baïonnettes qui lui fait face. On connaît la suite. La photographie, parue quelques jours plus tard dans Paris Match, fait le tour du monde et devient très vite une icône.


Cinquante ans plus tard, le 21 octobre 2017, parait aux éditions du Seuil le livre La jeune fille à la fleur. Préfacé par Jan Rose Kasmir et accompagné d’un texte de Philippe Séclier, l’ouvrage dévoile notamment la version couleur du tirage, sa planche-contact ainsi que des clichés de l’événement, avant et après ce « moment décisif ». L’exposition ainsi que la publication reviennent sur la genèse de cette photo emblématique, tout en célébrant le regard engagé et humaniste de Marc Riboud, disparu en août 2016.





GALERIE ARCTURUS

65, rue de Seine 75006

01 43 25 39 02