KIM HAK

Alive




Même sans connaître la signification historique des natures mortes de la série Alive du photographe cambodgien Kim Hak, on est saisi par la solennité qui s’en dégage. La composition semble attribuer à chaque objet une place immuable.


Vieilles sandales et trace de pieds, carte d’identité entourée de pierres précieuses ou pattes de poulet sortant d’une bouilloire composent un album destiné à raconter d’une autre manière, concrète, monographique et poétique, l’histoire du Cambodge. Lorsque les Khmers rouges prirent possession du pays en 1975, ceux-ci exigèrent que les habitants laissent tous leurs biens derrière eux. Objets précieux ou distinctifs d’une classe de lettrés tels que les livres, bijoux ou ustensiles sont alors cachés.



Les voici remis en lumière et disposés sur fond noir presque à la manière d’un archéologue. Le photographe a réuni des objets retrouvés du passé et les associe souvent à une trace du présent. Le sens du travail de Kim Hak est alors de conférer une forme d’unité à l’histoire fracturée. Il célèbre la résistance incarnée dans les objets qui racontent les actes de courage, de survie, de mémoire, face à la menace de la disparition.



Le photographe déterre, littéralement et symboliquement, le passé pour le mettre à plat et effectuer une forme de reconnexion avec le présent. Mais il maintient une émotion retenue, un sens de l’hommage au tragique, chaque objet incarnant un destin individuel. Le fond noir, la composition, la lumière naturelle impriment une forte intensité à chacune de ses mises en scène. La Galerie présente une vingtaine des natures mortes de la série Alive. Kim Hak est né à Battambang, Cambodge en 1981. Il a fait de nombreuses expositions en Asie, en Europe et aux Etats-Unis. Ses photos ont notamment fait partie de l’exposition de groupe Phnom Penh Renaissance au musée de l’Hospice Comtesse à Lille en 2015-2016.

GALERIE ZLOTOWSKI

20, rue de Seine 75006

01 43 26 93 94