ILLKA SUPPANEN

Evanescent





l’artiste Finlandais Ilkka Suppanen engage une réflexion sur le phénomène de l’évanescence à partir d’une nouvelle série de grandes sculptures en verre, réalisées avec Murano Tiozzo et Claudio Pino Signoretto à Murano. Une quinzaine d’œuvres uniques qui mêlent esthétisme, délicatesse et fragilité, tout en transcrivant un regard critique sur le monde.

Le titre de l’exposition se réfère à la phase de transition d’une matière en évolution lorsqu’elle se trouve à la limite entre deux états. De façon métaphorique, l’exposition propose un lien entre l’eau et le verre par leur capacité de transformation et leur faculté de passer de l’état solide à liquide ou encore vaporeux. A la fois fragiles et architecturales, les sculptures en verre de Suppanen évoquent le moment où l’eau se condense, gèle ou fond, traçant tels des fossiles ces différentes phases. D’une grande immatérialité, elles apparaissent et disparaissent comme des visions éthérées dans une palette de couleurs translucides, allant du blanc au verre en passant par le bleu. Dans certaines pièces comme Dawn et Vanishing Arch, Suppanen a même utilisé de l’argent, le seul métal avec l’or qui peut être allié au verre, pour renforcer l’effet optique d’une silhouette vibrante, tel un mirage sur l’horizon de la mer.




La transition de l’état solide à l’état liquide n’est pas sans rappeler le réchauffement climatique et la fonte de glaciers. Caractéristique du travail de Suppanen, le spectateur est invité à une réflexion collective et universelle autour du développement durable et de la mondialisation. L’artiste lie le verre, dans sa grande capacité à se recycler, avec le cycle éternel de l’eau, et nous rappelle l’importance de préserver nos ressources naturelles.




du 16 Mars au 27 Mai 2017


Galerie Maria Wettergren

18 rue Guénégaud  75006 Paris